Chronique La Femme ourse de Karolina Ramqvist

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

L’écrivaine suédoise Karolina Ramqvist croise le destin d’une femme de la Renaissance avec le quotidien d’une romancière, mère de trois enfants. Un récit brillant et mordant sur la création, la maternité et la fiction.

En 1541, une jeune femme de la noblesse française, Marguerite de la Roque, embarque avec son tuteur sur un navire en direction du Nouveau Monde. Au cours de la traversée, elle se lie avec un membre de l’équipage et tombe enceinte. En guise de punition, elle est abandonnée sur une île inhospitalière de l’Atlantique Nord, appelée île des Démons, en compagnie du père de l’enfant et d’une servante. Elle y survivra deux années, vivant de chasse et de cueillette, avant d’être secourue par des marins de passage. Captivée par cette histoire vraie, la narratrice de La Femme ourse entreprend d’en faire un roman mais refuse de céder à la tentation de la biographie romancée et au penchant trop communément partagé pour « les portraits de femmes au bon cœur, de pauvres victimes dans un monde masculin ». Elle nous fait ainsi entrer avec malice et humilité dans son atelier d’écriture. Le texte porte ainsi davantage sur son travail de création – on entre dans un roman qui est en train de s’écrire – et sur sa vie quotidienne de mère. À travers la destinée de cette femme souvent représentée vêtue d’une peau d’ours, qu’elle traque dans trois textes de la Renaissance, dont L’Héptaméron de Marguerite de Navarre, elle se penche sur sa propre vie dans un mouvement d’identification, met au jour la manière dont les histoires du sexe dit faible sont souvent déformées et se défait de nombreuses représentations de la féminité. Elle révèle ce que lui permet l’écriture, le fait d’« échapper à [s]a condition de femme ; voir au lieu d’être vue », mais aussi la culpabilité qui l’étreint à voguer sur ce territoire en solitaire. À la lisière du récit intime et de l’enquête littéraire, La Femme Ours est un texte hors du temps, poétique et galvanisant sur les femmes, leurs désirs et leurs empêchements.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@