Chronique Black Sunday de Tola Rotimi Abraham

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Pour les jumelles Bibike et Ariyike et leurs jeunes frères, Andrew et Peter, issus de la classe moyenne aisée nigériane, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Depuis qu’ils ont été abandonnés par leurs parents, ils doivent jouer des coudes pour trouver leur place dans la tentaculaire et monstrueuse Lagos. Et si cette épreuve cimente les liens de la fratrie dans un premier temps, des désaccords affleurent progressivement. À travers l’histoire de ces quatre personnages que nous suivons de l’enfance jusqu’à l’âge adulte et qui prennent tour à tour la parole, Black Sunday brosse le portrait d’une famille au bord de l’implosion et stigmatise les faux-semblants d’un pays gâté par la violence, le mensonge et la corruption. Illustrant à merveille la vitalité de la littérature nigériane, ce premier roman dénonce avec hardiesse et ironie les brutalités exercées contre la condition féminine, le patriarcat toxique et l’hypocrisie religieuse.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@