Chronique Des milliers de lunes de Sebastian Barry

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Au lendemain de la guerre de Sécession, dans le Tennessee où l’idée qu’un Noir obtienne sa liberté échauffe les esprits, une jeune Indienne lakota, réchappée du massacre de sa tribu, est élevée dans une petite ferme par John Cole, son père adoptif et son compagnon d’armes, Thomas Mc Nulty. Se faisant souvent passer pour un garçon, elle grandit dans ce foyer peu conventionnel, couvée par la tendresse de Rosalee, une esclave affranchie. Un jour, un événement traumatisant bouleverse la vie de Winona et l’équilibre précaire de la famille. Mélange de western et de drame intime, Des milliers de lunes, prodige d’atmosphère et d’écriture traduit par Laetitia Devaux, est un roman sur l’identité, la mémoire et l’amour. C’est aussi le beau portrait d’une jeune femme résolue à écrire son histoire. Sebastien Barry excelle à donner une voix lyrique, téméraire et parfois candide à cette Amérindienne, déjà rencontrée dans Des jours sans fin (Joëlle Losfeld et Folio) du même auteur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@