Chronique Ma mère avait ce geste de Alain Rémond

Linda Pommereul Librairie Doucet (Le Mans)

Certains textes sont inoubliables, sublimés par la générosité de l’auteur qui porte en lui ce don pour le récit autobiographique. Dans Ma mère avait ce geste, Alain Rémond poursuit son œuvre testamentaire. Il raconte cette figure maternelle pour l’acclamer et la recevoir au plus près de son intimité. Commencé avec Chaque jour est un adieu (Seuil et Points), Alain Rémond célèbre, comme dans un rituel mystique, l’âme maternelle. Après la mort de son mari, elle voue sa vie à la tranquillité et à l’éducation de ses dix enfants. Discrète, elle protège, nourrit et réconforte dans un geste unique, cette main qui frôle une joue et qui dit tout l’amour mais aussi l’inquiétude. Livre après livre, Alain Rémond restitue les gestes du quotidien, cette nostalgie du paradis perdu de l’enfance. Par des mots simples, il convoque le passé dans une promenade tendre. Un récit brillant d’intelligence et d’une rare force émotionnelle. Mais surtout un récit à la gloire d’une mère.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@