Chronique Hadès, Argentine de Daniel Loedel

Linda Pommereul Librairie Doucet (Le Mans)

Hadès, Argentine commence à New York en 1986. Tomas Orilla égrène sa mélancolie entre un mariage malheureux et des cauchemars qui l’anéantissent. Il reçoit alors un message qui lui demande de rentrer à Buenos Aires au chevet de la mère de son premier amour, Isabel, disparue lors de la dictature militaire. Au cœur du récit, l’histoire d’Isabel, membre d’un groupe révolutionnaire armé qui porte son cœur comme une arme dans un combat où son engagement est total. La narration passe alors d’une époque à l’autre et nous présente la perspective historique de cette « guerre sale » et le portrait d’un homme hanté par son passé. Avec un talent rare, Daniel Loedel promène ses personnages au milieu d’un champ de ruines où les fantômes de la rédemption tentent de faire la lumière dans ce dédale de barbarie. Le testament en partie autobiographique d’un écrivain et de tout ce qu’il veut nous transmettre de l’histoire de son pays et de la sienne pour rompre avec le silence.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@