Chronique Tout peut changer de Naomi Klein

  • Naomi Klein
  • Traduit de l'anglais (Canada) par Geneviève Boulanger et Nicolas Calvé
  • Babel
  • 05/10/2016
  • 896 p., 12.90 €

Jérémie Banel Librairie du MuCEM (Marseille)

Elle l’avoue elle-même en préambule, bien qu’impliquée socialement et politiquement, Naomi Klein a longtemps laissé la question climatique de côté, persuadée qu’elle n’était pas prioritaire. Ce nouveau livre est donc à la fois une enquête documentée, et l’occasion de réfléchir aux freins qui limitent la prise de conscience, y compris dans les cercles les plus militants, à partir de son expérience personnelle. Car la question centrale du livre est bien là : la prise de conscience de cette menace globale. Toutes les informations sont disponibles, connues, et pourtant… Naomi Klein prend donc le temps d’énoncer des faits, tous plus inquiétants les uns que les autres, avant de passer au cœur de son travail, qui consiste à démontrer les stratégies de communication et de lobbying à l’œuvre dans toutes les négociations autour du climat. Elle dévoile le double jeu du green washing, les trahisons de grandes fédérations environnementalistes, ainsi que les fausses promesses, entre autres, du gaz de schiste.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@