Chronique Messagers du désastre de Annette Becker

NULL

Jérémie Banel Librairie Fontaine Victor Hugo (Paris 16e)

Le XXe siècle aura vu se succéder trois génocides, dont les histoires et la compréhension, aussi diverses soient-elles, présentent de nombreuses similitudes. En partant de Raphael Lemkin (qui forgea le terme « génocide » pour décrire et lier le sort des arméniens de 1915 à celui des Juifs des années 40), et Jan Karski qui, chacun à leur manière, ont averti, prévenu, documenté l’extermination des Juifs d'Europe au moment même où celle-ci se produisait, Annette Becker propose à la fois un retour sur leur action, une mise en perspective du devenir « médiatique » de Jan Karski, témoin chez Lanzmann et personnage de fiction chez Yannick Haenel, et interroge surtout la façon dont les sociétés ont en leur temps refusé, plus ou moins consciemment, comme frappées de cécité, de prendre la mesure de l'horreur en cours. Elle pointe ainsi les limites des discours strictement mémoriels, inopérants sans un travail de Justice d'abord, d'Histoire ensuite.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@