Chronique La Grande Tueuse de Laura Spinney

NULL

Jérémie Banel Librairie Lamartine (Paris 16e)

De la version contemporaine, on connaît plus ou moins les symptômes, et plus ou moins aussi le vaccin. De la version future, on connaît peu de choses, si ce n’est une psychose de temps en temps. Quant à la version passée, à part son origine prétendument espagnole, on n’en sait pas grand-chose. Apparue dans l’immédiat après-guerre de 1914-1918, elle a parcouru le globe en plusieurs vagues successives et coûté la vie a plusieurs dizaines de millions d’hommes et de femmes. C’est son histoire passionnante que nous raconte ici Laura Spinney, remontant à la source de sa diffusion et détaillant son parcours meurtrier. Mais c’est surtout, à travers cet exemple emblématique (l’épidémie de grippe espagnole fit plus de morts que la peste noire), une histoire plus générale des épidémies auxquelles les humains sont confrontés depuis leur sédentarisation, et des moyens mis en œuvre par le passé pour s’en prémunir. Par ce biais elle propose une histoire singulière de l’évolution de l’espèce humaine et questionne également son avenir.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@