Chronique Le Mythe de la virilité de Olivia Gazalé

NULL

Jérémie Banel Librairie lamartine (paris 16e)

Une contribution féministe essentielle qui revient sur un attribut censé incarner et définir l’homme : la virilité. L’histoire culturelle et philosophique de cette notion a beaucoup à nous apprendre.

Parmi les multiples fronts et débats ouverts par le combat féministe, particulièrement ces dernières années, la place de l’homme reste encore souvent sujette à discussion, souvent par méconnaissance, incompréhension ou encore mauvaise foi. La parution au format poche du livre d’Olivia Gazalé arrive donc à point nommé pour, une nouvelle fois, tenter de mettre les choses au clair : en interrogeant et questionnant les stéréotypes dans lesquels baignent notre société, le féminisme est à la fois un combat au service des droits des femmes et un outil puissant de libération des hommes et des femmes. Il en est ainsi de la virilité ou plutôt, pour reprendre les termes de l’auteure, de son mythe. Terme particulièrement bien choisi puisqu’il met ici en lumière la dimension imaginaire et structurante de cette notion : l’homme est viril par essence, la femme ne l’est pas. On devine aisément les applications pratiques et concrètes d’une telle assertion qui, dans un double mouvement, infériorise la femme, la soumet à la domination et enferme l’homme dans un « type ». Font également les frais de cette dualité forcée, celles et ceux qui ne s’inscrivent pas dans ce cadre normatif. La démonstration est implacable, c’est en prenant en compte les assignations qui frappent autant les uns que les autres qu’une société réellement inclusive pourra voir le jour. La contribution d’Olivia Gazalé est donc essentielle pour comprendre les ressorts de la domination, et en exhiber tous les aspects, y compris les plus inattendus. Livre érudit, philosophique et historique autant que livre de combat, Le Mythe de la virilité s’attaque aux schémas de pensée faciles et aux fausses évidences qui, trop souvent, nous habitent et nous encombrent, et propose ainsi un chemin vers une libération qui soit aussi intellectuelle. En un mot, messieurs, plutôt que s’efforcer d’être viril, mieux vaut se battre également pour être libres, toutes et tous.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@