Chronique Juifs et musulmans en France de Ethan Katz

Jérémie Banel Librairie Lamartine (Paris 16e)

Un panorama exhaustif des relations tendues entre deux communautés liées culturellement, mais que l’Histoire a plus d’une fois liguées l’une contre l’autre, parfois jusqu’à la déchirure.

Commençons par saluer l’admirable sous-titre, particulièrement représentatif du contenu de l’ouvrage : Le Poids de la fraternité. Il indique d’emblée la tonalité générale du propos et la direction que son auteur a voulu lui donner. En écrivant cette histoire, en grande partie inédite dans ses repères spatio-temporels (la France et l’Afrique du Nord du xixe siècle à nos jours), Ethan Katz décrit une histoire et des mémoires communes, ou pouvant l’être, sans rien occulter des graves tensions passées où présentes. Les moments de crise, la Seconde Guerre mondiale, la colonisation et la guerre d’Algérie, les répercussions du conflit israélo-palestinien sont bien réels et occupent bien évidemment une place centrale. Une place centrale occupée également par la France et ses différents gouvernements, dont le rôle parfois trouble dans le maintien de l’équilibre et de l’égalité se devait d’être souligné. Mais ils sont contrebalancés par la description de vies communes, d’échanges, d’hybridation, de musique, de cuisine, de mélanges de cultures plus que de chocs de civilisations. Fort, juste et mesuré, cet ouvrage qui – et c’est heureux par les temps qui courent – ne cède ni à l’angélisme ni aux sirènes de l’incompatibilité atavique entre les uns et les autres, raconte, au fond, une histoire française.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@