Chronique Saturne de Sarah Chiche

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Le livre s’ouvre sur la mort d’un homme, Harry. Il a 34 ans et toute sa famille est réunie autour de lui. Avant de rendre son dernier souffle, il écrira ces deux mots sur une ardoise : « ma femme, ma fille ». À ces deux mots, Sarah Chiche lui répondra par ce texte. On suit le parcours d’une puissante famille de médecins qui a fait fortune dans les cliniques et l'on découvre comment deux frères que tout oppose vont devoir porter le poids de cet héritage. Mais Saturne, c’est aussi une magnifique histoire d’amour, celle entre Harry et Ève, femme fantasque racontée dans Les Enténébrés (Seuil et Points), et celle entre une petite fille et un père qu’elle n’a jamais connu. Saturne fait aussi le récit d’une profonde dépression qui a enfermé la narratrice dans ses ténèbres pendant deux ans et demi. Un livre introspectif mais aussi très cinématographique, ce qui n’est pas anodin quand on connaît la passion de l’auteure pour le 7e art.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@