Chronique Rends-moi fière de Nicole Dennis-Benn

  • Nicole Dennis-Benn
  • Traduit de l'anglais (Jamaïque) par Benoîte Dauvergne
  • Coll. «Regards croisés»
  • L’Aube
  • 19/08/2021
  • 496 p., 23 €

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Rends-moi fière ou comment une expression peut prendre un tout autre sens. Nous sommes en Jamaïque, dans les quartiers pauvres. C’est un roman de femmes mais nous sommes loin du féminisme (quoique) ou de la sororité même s’il est question de deux sœurs. Dolorès, la mère, vend des pacotilles aux touristes. Margot, la sœur aînée, travaille dans un hôtel. Elle est terriblement ambitieuse. Elle se prostitue. Elle est dure. Thandi est une adolescente très intelligente. Sa mère et sa sœur font tout pour qu’elle puisse faire de grandes études. Mais Thandi ne pense qu’à sa peau trop foncée et à ce garçon qui n’est pas fait pour elle. On découvre une Jamaïque impitoyable qui n’hésite pas à chasser ses habitants de leurs cases pour construire des hôtels de luxe. Le livre dénonce aussi une homophobie extrême. Il est rare de lire des histoires où les femmes se montrent cruelles entre elles. Et ça fait froid dans le dos. On ressort de cette lecture bouleversée, lessivée et révoltée.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@