Chronique Basse naissance de Kerry Hudson

  • Kerry Hudson
  • Traduit de l'anglais par Florence Lévy-Paoloni
  • 10/18
  • 01/04/2021
  • 312 p., 7.50 €

Marie-Laure Turoche Librairie Coiffard (Nantes)

Kerry Hudson s’est fait connaître des lecteurs avec son fameux Tony Hogan m'a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman en 2014 (Philippe Rey et 10/18). L’année suivante, elle recevait le prix Femina étranger pour La Couleur de l’eau (Philippe Rey et 10/18). Dans Basse naissance, elle revient à ce qui lui a inspiré son premier roman, c’est-à-dire sa propre enfance. Née en 1980, elle grandit dans les quartiers défavorisés de Aberdeen, en Écosse. Sa mère étant incapable de l’élever, Kerry Hudson a connu une précarité extrême et l’enfer des services sociaux. Au-delà de son vécu, c’est tout un système qu’elle souhaite dénoncer : l’inégalité des classes sociales et l’indifférence des politiciens. À travers son histoire, Kerry Hudson redonne la parole à une population qu’on préfère ne pas entendre. Loin d’être un récit larmoyant, Basse Naissance est au contraire plein de piquant et d’humour, et surtout plein d’espoir puisque c’est aussi le parcours d’une femme qui a su s’élever grâce à l’écriture.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@