Chronique L'Étrange Été de Tom Harvey de Mikel Santiago

  • Mikel Santiago
  • Traduit de l'espagnol par Delphine Valentin
  • Coll. «Actes noirs»
  • Actes Sud
  • 01/07/2020
  • 400 p., 23 €

Jérôme Dejean Librairie Lamartine (Paris)

Après une entrée fracassante et remarquée en 2016 avec le très claustrophobique La Dernière Nuit à Tremore Beach (Babel noir), Mikel Santiago est devenu une figure montante du thriller espagnol. Avec L’Étrange Été de Tom Harvey, et après Le Mauvais Chemin publié en France en 2018 (désormais disponible en Babel noir), c’est une nouvelle corde à son arc littéraire que le lecteur va découvrir. Moins sombre et torturé, mais tout aussi tortueux. Une intrigue sous le soleil de l’Italie que ne renierait pas Patricia Highsmith. Bob Ardlan, célèbre peintre, semble être tombé du balcon de sa somptueuse villa de bord de mer au sud de Naples. Son ex-gendre, Tom Harvey, musicien sans grand succès et guide touristique à Rome à ses heures perdues, va mener l’enquête sur fond d'airs de jazz, de jet set internationale et de rasades de Limoncello. Un polar élégant et palpitant au tempo rapide et fluide, comme une improvisation à la trompette, où les phrases se font joyeuses et sautillantes.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@