Chronique La Collection disparue de Pauline Baer de Perignon

Jérôme Dejean Librairie Lamartine (Paris)

C’est une des très jolies surprises de cette rentrée littéraire. Un premier roman, un premier récit pour être précis.  Une enquête haletante qui se transforme en quête personnelle. Par un hasard de circonstances, l’auteure, « qui n’est pas historienne de l’art », elle le précise dès les premières pages, se retrouve en possession d’une liste de tableaux ayant appartenu à son arrière-grand-père, Jules Strauss. Renoir, Degas, Monet ; des artistes et des œuvres majeures éparpillées dans les plus grands musées du monde. Et ce qui commence sur un air de bossa nova, une discussion en apparence anodine, va se transformer en une recherche des temps perdus, et d’une époque sombre, celle de 1942, Vichy et la collaboration, la Gestapo et la spoliation des biens des juifs. La force de ce récit, au-delà des révélations et des œuvres retrouvées, c’est la recherche d’une histoire familiale méconnue, presque effacée comme d’un coup de chiffon sur une toile encore humide.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@