Polar

Olivier Truc

Au-delà du cercle polar

photo libraire

L'entretien par Jérôme Dejean

Librairie Lamartine (Paris)

Mankell, Indridason, Staalesen… des patronymes familiers aux amateurs de romans noirs, mais pas seulement. Les Éditions Métailié publient un premier roman remarquable d’un jeune auteur scandinave inconnu. Et pour cause, Olivier Truc est français, il vit depuis dix-huit ans à Stockholm où il est le correspondant du Monde et du Point.

Remarquable premier roman, Le Dernier Lapon réussit l’exploit de nous entraîner dans une contrée lointaine et inconnue et de nous rendre instantanément familiers les lieux et les personnages. Pas de round d’observation ; un tambour de chaman disparaît juste avant son exposition au centre culturel et un éleveur de rennes, Mattis, est retrouvé assassiné. Klemet Nango, seul policier de la communauté sami, et sa toute nouvelle coéquipière, Nina Nansen, venue des fjords du sud de la Norvège, se retrouvent face à une double enquête. Y aurait-il un lien entre les deux affaires ? Membres de la police des rennes en charge de la surveillance des éleveurs et de leur cheptel, ils sont peu habitués à enquêter sur un homicide. Ces deux affaires vont réveiller les tensions entre les différentes communautés. Un policier raciste, un politicien corrompu, un activiste sami… autant de suspects potentiels. Et puis il y a ce géologue français qui semble trop bien connaître la région, et Aslak, sauvage, indompté, qui vit en marge du monde moderne. Une enquête qui nous tient en haleine, face à une nature omniprésente et somptueuse.

RETROUVEZ L'INTÉGRALITÉ DE CET ENTRETIEN EN PAGE 110 DU N° 156 DE VOTRE REVUE PAGE des libraires