Chronique Les Quatre Ours de Olivier Charpentier

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

Il y a bien écrit BD sur la couverture, mais Les Quatre Ours est pour moi un livre qu’on ne sait pas trop où ranger et ça tombe bien, les livres qui nous déroutent, on adore ça. Dans la lignée des albums de Raoul, de Michel Van Zeveren ou des Camille & Jeanne de Laurent Simon, Olivier Charpentier met en scène une famille de quatre ours, les parents et les deux enfants, qui pourraient bien nous ressembler. Une promenade pour ramasser des champignons, l’histoire du soir avec le frère et la sœur qui se disputent pour la choisir, l’arbre de Noël qu’il faut rentrer dans la maison... Un regard très tendre et évidemment très drôle, quand, au détour d’une image, la petite oursonne veut inviter Boucle : « ah non, elle est mal élevée, elle ouvre tous les placards », et le petit ours de dire « la dernière fois, elle a cassé ma chaise ». On adore tout : les dessins, assez minimalistes, les couleurs, les histoires courtes et l’infinie chaleur qui parcourt tout le livre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@