Chronique Encore vivant de Pierre Souchon

NULL

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

Premier récit âpre, intense et bouleversant, Encore vivant vous happe dès le prologue : impossible alors de lâcher ce texte, qui semble, comme son personnage, retenir sa respiration. Pierre Souchon est journaliste pour Le Monde diplomatique et L’Humanité. Dans ce livre à la fois inondé de colère et d’humour, il remonte le fil de son histoire. Diagnostiqué bipolaire à l’âge de vingt ans, il est aujourd’hui, des années plus tard, interné une nouvelle fois en hôpital psychiatrique. Il vient pourtant de se marier, mais l’erreur d’un médecin va tout remettre en cause. Dans une écriture nerveuse, épique, aux envolées parfois étincelantes, le lecteur côtoie les fous, les suicidaires, mais aussi les oubliés, les paysans, ces gens de la terre dont l’auteur descend et qui se meurent dans une parfaite indifférence. Pierre dialogue avec son père dans le jardin de l’hôpital, tentant de dérouler, en même temps que le fil de sa vie, la mort de la paysannerie et la violence à peine déguisée de la grande bourgeoisie.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@