Chronique Promenade de Jungho Lee

  • Jungho Lee
  • Traduit du coréen, adaptation de Bernard Friot
  • Milan
  • 18/10/2017
  • 48 p., 16.50 €

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

C’est un grand livre dont la couverture à elle seule invite à entrer. Sur l’image, un vieil homme avance dans la nuit en tenant une lanterne éclairée. Il est face à une immense porte : un livre s’ouvre, avec la promesse d’étoiles, de lumière et de quelque chose de plus grand que lui. Junho Lee est un illustrateur coréen qui a remporté pour ce livre le prestigieux prix World Illustration Awards. C’est Bernard Friot qui en assure ici l’adaptation, avec un texte très poétique qui s’adresse au lecteur. « Et si c’est étrange, n’aie pas peur. Fais confiance. » Difficile de ne pas penser à Magritte. Jungho Lee reconnaît volontiers l’influence du surréalisme, mais aussi celle d’un artiste comme Quint Buchholz, dont Bernard Friot avait également adapté le magnifique Collectionneur d’instants, publié par Milan en 1998. Les illustrations, mélange d’aquarelles, de gouaches et de traits au fusain, ont ensuite été retravaillées à l’ordinateur. Promenade est une invitation à la lecture et une ode à l’imagination : lire est un voyage dont la destination est inconnue.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@