Chronique La Course impitoyable de Guillaume Guéraud

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

Ça commence sur un vélo et ça se poursuit au volant d’une vieille voiture : La Course impitoyable est un mélange de gangsters, d’argent sale, de whisky et de courses poursuites.

Max vit chez son grand-père, dans le sud de Miami, depuis que ses parents sont morts dans un accident de voiture. Le vieux Sarafian a promis au garçon que s’il gagnait le cyclo-cross des Everglades, il lui laisserait conduire sa vieille Dodge Challenger qui ne sort jamais de son hangar. Max finira dernier de la course. Mais la suite de l’histoire pourrait changer la donne. Lorsque Domingo se fait tirer dessus, c’est au vieux grand-père de Max que le plus grand des truands, le chef des Cocodrilos Locos, propose de convoyer l’argent. Il a deux heures pour parcourir les 270 kilomètres qui relient Miami à Key West. Mais au moment de prendre le volant, le vieux reçoit des balles en pleine poitrine. Max n’hésite pas une seconde. Il a du mal à atteindre la pédale – mais il conduira cette voiture. Avec, à ses côtés, Pénélope, la petite fille du chef des mafieux. Guillaume Guéraud, on le sait, a toujours été fasciné par le cinéma. On retrouve ici tous les motifs des films de gangsters, avec de l’argent dans des valises, des voitures lancées à 190 kilomètres à l’heure et des balles tirées dans les pneus. Mené à cent à l’heure, ce récit est une petite merveille de rebondissements, un immense plaisir de lecture.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@