Chronique Dans la cage de Kevin Hardcastle

  • Kevin Hardcastle
  • Traduit de l’anglais (Canada) par Janique Jouin de Laurens
  • Coll. «Terres d’Amérique»
  • Albin Michel
  • 29/08/2018
  • 400 p., 22 €

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

Ça commence par quatre pages éblouissantes qui vous laissent déjà presque exsangue et annoncent une lecture acérée et sans souffle : « La première fois que Daniel avait combattu dans la cage, c’était le jour de son vingt-septième anniversaire ». Ancien champion de boxe et de free-fight, Daniel a cessé de combattre et mène aujourd’hui une vie ordinaire avec sa fille et sa femme à Simcoe, une petite ville de l’Ontario. Mais ni son salaire de soudeur, ni le travail d’aide-soignante de Sarah ne suffisent pour cette vie-là. Daniel accepte de travailler pour Clayton, un malfrat qu’il a connu dans son enfance. Mais difficile de rester en dehors de la violence dès lors qu’on y trempe un doigt. Du sang et des coups : ce premier roman noir, âpre et quelquefois sensuel du canadien Kevin Hardcastle nous offre deux magnifiques portraits : l’un d’un homme qui se sait perdu mais continue de se battre jusqu’au bout ; l’autre de sa femme qui tente de le sauver. Magistral.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@