Chronique La Sirène et la Licorne de Erin Mosta

NULL

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

La licorne, c’est Lili, et la sirène, c’est Cris. Toutes les deux cachent un secret. Elles auront l’été pour se reconstruire.

Lili a dix-sept ans, des cheveux longs couleur arc-en-ciel, un chat-monstre qui s’appelle Renfield, comme le fou dans Dracula. Elle est passionnée d’effets spéciaux et de maquillage au cinéma. Lorsqu’elle rencontre Cris, elle la prend d’abord pour un garçon. Les cheveux courts. Fragile, sauvage. Lili a fui Paris pour passer l’été chez sa tante au bord de l’océan. Cris est en vacances dans la maison voisine et son chat à elle s’appelle Écume. Cris nage seulement quand il pleut, quand on ne la voit pas. Mais que s’est-il passé dans leur vie ? Dans ce premier roman d’Erin Mosta, les secrets mettent du temps à éclore. Si l’on comprend assez vite qu’il s’est passé quelque chose de l’ordre du harcèlement dans le lycée de Lili, c’est beaucoup plus tard qu’on apprendra ce qui a véritablement blessé l’adolescente. Quant à Cris, c’est une immense cicatrice dans son dos qui donne à Lili les premières pistes de réponse. C’est un texte à la fois sensuel, drôle et fort. Lili et Cris sont deux héroïnes que tout semble opposer. Pourtant elles s’aiment, s’embrassent et ça nous va très bien. Leur rencontre est évidente, leurs blessures guérissables. Le temps d’un été, elles vont grandir ensemble, avancer d’un même pas.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@