Chronique Les Variations sentimentales de André Aciman

  • André Aciman
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anne Damour
  • Coll. «En lettres d’ancre»
  • Grasset
  • 06/02/2019
  • 368 p., 20.90 €
NULL

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

Les Variations sentimentales paraît un an après le formidable Appelle-moi par ton nom, adapté au cinéma par Luca Guadagnino et récompensé par l’Oscar de la meilleure adaptation. Il se compose de deux textes, « Premier amour » et « Amour stellaire ». « Premier amour » est le texte le plus long. Il fait indéniablement écho à Appelle-moi par ton nom : Paul est encore adolescent quand il s’éprend de Giovanni, un menuisier plus âgé qu’il rencontre sur une petite île italienne. Des années plus tard, Paul se débat dans une vie amoureuse compliquée, entre la femme avec laquelle il a envie de vivre (Maud), le jeune homme aperçu sur un court de tennis (Manfred) et la jeune femme rencontrée des années auparavant, sur un campus en Nouvelle-Angleterre (Chloé). On pourrait se croire dans un film de Woody Allen, mais c’est bel et bien l’écriture du désir ici qui prend le pas sur le reste. André Aciman interroge l’énigme de nos sentiments et livre ici un formidable roman.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@