Chronique Les Envolés de Étienne Kern

Isabelle Aurousseau-Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Tomber d’un balcon volontairement ou accidentellement, cela est déjà arrivé à des proches du narrateur. Peur du vide ou désir de s’envoler ? Il ne peut s’empêcher de les relier aux premiers fous de l’aéronautique, ces hommes prêts à tout pour se dépasser et décoller du sol. Un fait divers l’interpelle : les actualités filmées et les articles de presse ont relaté le saut fatal de Franz Reichelt. Le 4 février 1912, ce dernier expérimente le parachute qu’il a inventé et s’élance du premier étage de la tour Eiffel. L’auteur nous raconte le périple de Reichelt, de la Bohême, où il est né au siècle précédent, à son installation à Paris comme tailleur. Mais aussi pourquoi il décide de mettre son art au service de l’armée. Avec ce beau premier roman, Étienne Kern reconstitue la société du début du XXe siècle, imagine la vie de Franz Reichelt et nous entraîne, tel Patrick Modiano, dans une promenade à la découverte de ses endroits préférés.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@