Littérature française

Antoine de Meaux

Le Fleuve guillotine

Chronique de Isabelle Aurousseau-Couriol

Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Quand on parle de contre-révolution, on pense évidemment à la Vendée et aux Chouans. On connaît moins les mouvements contre-révolutionnaires qui se sont développés partout en France, et en particulier dans la région lyonnaise. Le Fleuve guillotine commence le 10 août 1792 à Paris, jour funeste pour Louis du Torbeil, avec la prise des Tuileries et la chute de la monarchie. Ce noble du Forez retourne dans sa province et participe, aux côtés de ses beaux-frères et amis, à la colère lyonnaise à l’encontre de Paris. Lyon, ville industrieuse et rebelle, se retrouve assiégée par les troupes révolutionnaires. Antoine de Meaux nous plonge dans un monde de guerre civile, où des cousins se retrouvent face à face. Il nous promène dans une campagne où nobles et royalistes affrontent des groupes de paysans armés de fauches et de pierres, mais déterminés à faire gagner la Révolution. Nul ne sera épargné, pas même le sinistre Javogues. Découvrez avec ce roman historique très documenté une période méconnue de notre Histoire.

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire