Dossier Anne de Bretagne de Joël Cornette

Isabelle Aurousseau-Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Cette fin d’année voit la publication de nombreuses biographies qui nous entraînent du Moyen Âge au XXe siècle et nous font découvrir, ou redécouvrir, des personnalités ayant marqué leur époque et souvent laissé des traces jusqu'à la nôtre.

Les éditions Gallimard ouvrent le bal avec deux biographies de souverains médiévaux, l'une consacrée à un roi, l'autre à une reine. Tout d’abord, Charles le Chauve, de Laurent Theis, nous ramène à la fin du premier millénaire de notre Histoire. Ce travail nous permet de pénétrer ce haut Moyen Âge, relativement méconnu, et de « rencontrer » une personnalité atypique. Petit-fils de l’empereur Charlemagne et fils cadet de Louis le Pieux, Charles le Chauve deviendra roi des Francs, dans cette région que l’on appelle encore la Francie occidentale, aux côtés de ses deux frères, rois des royaumes issus de l’Empire de leur grand-père. Ces quarante ans de règne seront marqués par des guerres défensives à l’encontre des Normands et autres peuples païens du Nord, et par une grande volonté de défendre et d’agrandir son royaume. De ses deux mariages naîtront de nombreux enfants dont son successeur, Louis II le Bègue, considéré comme le dernier roi Franc. Grâce à Laurent Theis, vous découvrirez qu'il s'agit peut-être en réalité du premier roi de France, bien avant Hugues Capet !

Saut de cinq siècles ensuite, à la rencontre de la seule femme de cet article, la dernière à avoir tenu une position exceptionnelle dans la royauté. Il s’agit d’Anne de Bretagne, ici racontée par Joël Cornette. Cette « petite » duchesse au grand terroir marquera l’Histoire mais aussi les esprits de son temps. Promise à l’archiduc Maximilien d’Autriche, elle épousera deux rois de France : Charles VIII et Louis XII. De ses nombreuses grossesses, seules deux filles survivront dont Claude, la future femme de François d’Angoulême alias François Ier. Cette biographie nous fait mesurer combien un mariage pouvait faire basculer la géopolitique de l’Europe d’alors. Tout au long de sa vie, elle tentera de privilégier l’indépendance de la Bretagne en en restant la seule souveraine. Elle demeure aujourd'hui encore, dans cette région, l’icône de la résistance.

Après les Carolingiens, les Capétiens… voici le premier Bourbon, Henri IV, raconté dans un gros volume par le spécialiste de la famille, Jean-Christian Petitfils. Ce « bon roi Henri » est souvent synonyme d’un certain nombre d’anecdotes, véritables images d’Épinal : la poule au pot du dimanche, la reine Margot, la signature de l’édit de Nantes, le « vert galant » et l’assassinat par Ravaillac… Mais c’est un peu limité ! En effet, le jeune prince de Navarre a été ébranlé dès son plus jeune âge par les guerres de religion qui bouleversent l’Europe occidentale et qui dureront jusqu’à son arrivée au pouvoir. Et même jusqu'à son sacre. Petitfils nous relate cette France déréglée par les luttes entre ligues catholiques et troupes protestantes, ô combien marquantes pour ce XVIe siècle. Et pourtant, malgré un règne relativement court, Henri IV, qui aura su s’entourer des meilleurs conseillers, redonnera à la France calme et prospérité, ce qui explique ce qualificatif de « bon roi ».

Continuons avec un personnage peu connu du grand public mais qui mérite toute notre attention, avec cette superbe biographie de Pierre-Louis Lesnel, Le Duc du Maine. Fils bâtard de Louis XIV, né de sa liaison avec Madame de Montespan, Louis-Auguste sera l'enfant chéri du Roi-Soleil. Sa gouvernante ne fut autre que Madame de Maintenon, encore veuve Scarron et amie de sa mère. Malheureusement boiteux de naissance mais intelligent, respectueux à l’encontre de son père, il sera couvert de pensions et de brevets. Louis XIV ira jusqu’à signer un édit afin de donner à ses fils bâtards une place identique à ses enfants légitimes. Ce qui ne sera pas sans conséquences pour eux pendant la Régence. Vu par les bâtards du roi, Versailles est moins reluisant ! Avec Le Duc du Maine, Le fils préféré de Louis XIV, nous découvrons un autre visage du roi. Ce dernier révèle une humanité inattendue et se montre un père attentif, particulièrement soucieux de ce fils qu’il gâtera et favorisera. Un bel ouvrage à offrir ou à s’offrir.

Nous atteignons enfin le XXe siècle avec l’ouvrage de Maurizio Serra consacré au Mystère Mussolini. Cette biographie, comportant des souvenirs de famille personnels, concerne – on peut presque le dire – un « inconnu » ! On oublie souvent que l’« ombre » d’Hitler dirige son pays depuis une dizaine d’années, quand ce dernier arrive au pouvoir à Berlin. Mussolini a marqué son pays et lui a donné des institutions, des juridictions… toujours en vigueur aujourd’hui en Italie. Avec Maurizio Serra, vous allez découvrir l’Histoire de ce pays sous-estimé après la Première Guerre mondiale, les grands travaux qui vont bouleverser son économie, toute une politique mise en place à l’encontre d’une aristocratie depuis trop longtemps à la tête de Rome et du Vatican. En conclusion, sans oublier le dictateur, vous irez à la rencontre d’un homme sur lequel nous avons bien des idées préconçues !

Vous n’aurez que l’embarras du choix pour vos cadeaux de Noël !

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@