Chronique L’Homme qui achetait les rêves de Michel Arrivé

Michel Edo Librairie Lucioles, Vienne

Manouvrier est un vieux type qui vit à deux doigts de la clochardisation dans un appentis de dix mètres carrés. Il a vécu, bien vécu, sans trop d’ambitions cependant, et il se retrouve là, heureux à ne s’occuper que de mycologie, de sorcellerie et d’écriture (ses écrits sont très brefs, toujours plus, soumis à l’exigence d’une règle intransigeante). Toutefois, la matière de ses écrits est plus que vaporeuse puisque composée de ses rêves... Et quand la source vient à se tarir, il n’a d’autre solution que d’aller négocier les rêves des autres avec la señora Doutora, plantureuse psychothérapeute brésilienne assez peu à cheval sur la réserve classiquement attendue de sa corporation. Tout aurait pu continuer aussi simplement si le pharmacien, ami de Manouvrier, n’était venu s’ouvrir à lui de quelque problème extra-conjugal. Sous le couvert d’une aimable histoire avec ce qu’il faut de légèreté et de drames ridiculement provinciaux, Michel Arrivé, en grammairien doublé d’un spécialiste de Jarry, cisèle un roman d’une perfection d’écriture rare et bourré d’humour.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@