Littérature étrangère

Naomi Krupitsky

La Famille

Chronique de Juliet Romeo

Librairie La Madeleine (Lyon)

Sofia et Antonia sont amies depuis toujours, une éternité quand on a 7 ans. Leurs mères sont amies et leurs pères travaillent pour la Famille, la mafia italienne new-yorkaise. Quand le père d’Antonia disparaît, le lien entre les deux familles se délite, la Famille étant à la fois la cause et le remède au deuil d’Antonia et de sa mère. Dans un univers proche des films Le Parrain ou Les Affranchis, Naomi Krupitsky s’emploie à faire vivre des voix féminines dans un monde d’hommes. Avec un langage très charnel, l’autrice nous amène à voir, sentir, entendre les muscles se déplier, les mains se toucher dans les lits, les bouches mâcher. Elle fait ainsi vivre Sofia et Antonia sur 20 ans et autant de bonheurs, de coups, de distances, de partages. Leur amitié est de celles qui peuvent traverser toutes les tempêtes et toutes les distances. De celles où les regards et les gestes remplacent les discours. De celles que les lecteurs ne pourront oublier.

  • Naomi Krupitsky
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jessica Shapiro
    Folio
    02/05/2024
    438 p., 9.40 €
  • Chronique de Juliet Romeo
    Librairie La Madeleine (Lyon)
  • Lu & conseillé par
    20 libraire(s)
illustration

Les autres chroniques du libraire