Chronique Le Goût sucré des pastèques volées de Keyi Sheng

Juliet Romeo Librairie La Madeleine (Lyon)

Le Goût sucré des pastèques volées, ce sont soixante-quinze courts récits. Quelques lignes, deux, trois paragraphes, rien de plus, certains illustrés par Sheng Keyi elle-même. Mais ce sont soixante-quinze souvenirs, soixante-quinze portes ouvertes à des réflexions. Sur son pays, la Chine, sur la famille, sur l’enfance, sur la place des femmes, sur le monde paysan chinois, sur la modernité, sur les années qui passent, sur les temps qui changent. Sheng Keyi met en mots et en images sa nostalgie, faite de fruits, de fleurs, d’animaux sauvages, de jeux. La nostalgie de ce verger protégé des voleurs par des éclats de verre et qui est aujourd’hui abandonné, la nostalgie de la danse du dragon qui ouvre traditionnellement le Nouvel An mais que plus personne ne fait dans le village. Si la Chine vit une véritable transformation de ses campagnes au profit d’une modernité galopante, ce qui fait son essence se retrouve pour nous, lecteurs occidentaux, retranscrit dans ce Goût sucré des pastèques volées.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@