Littérature étrangère

Leila Mottley

Arpenter la nuit

Chronique de Marie Michaud

Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Dans un immeuble miteux et décrépi d’East Oakland, vivent Kiara, 17 ans, et son frère Marcus, un peu plus âgé mais un peu plus déboussolé aussi. Ils sont livrés à eux-mêmes depuis que leur père est mort et que leur mère a été placée en détention psychiatrique deux ans plus tôt. Kiara a été obligée d’abandonner l’école et court après les heures de travail mal payées pour conserver un toit et – peut-être – un avenir. Mais un jour, presque par hasard, elle bascule dans l’engrenage dramatique de la prostitution et de la violence. Pourtant, envers et contre tout, Kiara tente de sauver l’enfance de Trevor, le petit garçon qui vit dans l’appartement d’à côté. Mais c’est beaucoup pour une jeune femme dont la propre enfance a été saccagée. Avec Arpenter la nuit, Leila Mottley signe un grand roman initiatique et social mais aussi un texte militant pour réfléchir à la situation des femmes et notamment des femmes noires dans la société américaine.

  • Leila Mottley
    Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pauline Loquin
    Albin Michel
    17/08/2022
    401 p., 21.90 €
  • Chronique de Marie Michaud
    Librairie Gibert Joseph (Poitiers)
  • Lu & conseillé par
    82 libraire(s)
illustration

Les autres chroniques du libraire