Chronique La Fille de la grêle de Delphine Saubaber

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

À 80 ans, Marie a choisi de quitter ce qui lui reste de vie et de raconter à sa fille Adèle ce qu’elle a toujours tu. Ce silence, c’était l’héritage d’un monde originel privé de mots. « Je suis née dans un monde qui n’existe plus », explique Marie avant d’arpenter les chemins de sa mémoire qui la ramène aux Glycines, la ferme dont son père était le métayer. Joseph et Madeleine se sont abîmés contre cette terre difficile, soumise aux caprices du ciel et du hasard. Et si l’enfance de Marie a été pauvre d’argent et de mots, elle a été faite de courses dans la nature, d’émerveillements partagés avec son petit frère Jean, des minuscules attentions de sa mère qui valaient pour preuves d’amour. Tout comme son vœu de voir sa fille « s’en sortir ». Car la violence du monde finit inévitablement par devenir celle des hommes. Un premier roman bouleversant d’une poésie rare, dans les mots comme dans les images, pour dire des vies humbles, échos de celles qui nous ont précédés.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@