Chronique Seul entouré de chiens qui mordent de David Thomas

Valérie Barbe Librairie Au Brouillon de culture (Caen)

Les autres, ce sont ceux que l’on croise sans y faire attention, ceux dont on ne connaîtra jamais l’histoire et sur lesquels on ne se pose aucune question. Des autres nous-mêmes, comme nous faits de contradictions, d’hésitations, de chagrins ou de joies. La vie, les vies. David Thomas la leur donne, cette vie, il lui suffit de quelques lignes, quelques mots pour que l’incarnation arrive, que des personnages soudain dansent devant nos yeux et nous paraissent familiers. L’art du nouvelliste est là, dans cette forme brève, très brève parfois, qui pourtant nous habite longtemps après la lecture. Il pose sur ses personnages un regard tendre et amusé, parfois ironique mais jamais dur, et nous montre d’une manière unique le monde qui nous entoure et sur lequel on glisse au quotidien. Un monde au bout du compte surprenant, où les anonymes prennent soudain une identité grâce au prisme de l’écriture avec leurs côtés sombres comme leurs meilleurs jours. Un délice.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@