Littérature étrangère

Vita Sackville-West

Grand Canyon

Chronique de Valérie Barbe

Librairie Au Brouillon de culture (Caen)

Première dystopie ayant pour décor la Seconde Guerre mondiale, ce roman écrit en pleine guerre pourrait être glaçant sans le talent et l'imagination de l'autrice. En 1942, l'Allemagne nazie a gagné la guerre, signé un traité de paix avec les États-Unis et domine maintenant une bonne partie du monde. Un groupe de réfugiés européens est rassemblé dans un hôtel de l'Arizona, près du Grand Canyon, non loin d'une base de l'armée américaine. Ce petit monde d'expatriés, à l'abri dans une ambiance ouatée, rétablit une vie insouciante sans que pour autant s'éloigne l'apocalypse. Et si la menace nazie arrivait sur l'Amérique ? Et si les feux du fascisme débarquaient dans ce microcosme et venaient tout perturber ? Le retour du conflit paraît inévitable et la disparition du monde frivole également. Tout l'art de la romancière est là, dans l'évocation de la possibilité, dans la critique de la futilité qui frôle parfois le ridicule. Un regard à la fois narquois et terrible sur la nature humaine.

illustration