Littérature étrangère

Gudmundur Andri Thorsson

L’Affaire Benedikt Gröndal

Chronique de Valérie Barbe

Librairie Au Brouillon de culture (Caen)

Après l’enchanteresse Valse de Valeyri (Gallimard), Gudmundur Andri Thorsson nous revient avec un roman lumineux et basé sur des faits réels qui ont marqué l’Islande du XIXe siècle. Ólafur, ancien magistrat, fait le bilan de son existence. Un événement l’a particulièrement marqué et a sans doute influencé le reste de sa vie : le vol d’un livre qu’il commit alors qu’il était lycéen à Reykjavik et pour lequel il risqua l’exclusion et la honte. Le poids de cet opprobre est énorme dans l’Islande de cette époque : l’adolescent sait que sa famille souffrira elle aussi de cette honte qui la stigmatisera. Benedikt Gröndal, un vieux professeur poète et humaniste, se dénonce et se sacrifie à sa place, lui permettant d’avoir un avenir et de revenir vers la lumière et l’espoir. Comme souvent chez Andri Thorsson, la Nature habite l’histoire, rude et pleine de dangers, métaphore des vieilles notions islandaises de courage et d’honneur. L’importance de l’éducation et la force de la poésie aussi sont primordiales dans ce roman, servies par une langue magnifiquement imagée et riche, d’une beauté à couper le souffle.

NULL
illustration