Littérature française

Kalindi Ramphul

Les Jours mauves

photo libraire

Chronique de Marc Rauscher

Librairie Majuscule-Birmann (Thonon-les-Bains)

À 30 ans, Indira apprend le décès de son père, Suraj, dont elle s'était petit à petit éloignée. Originaire de l’île Maurice, qu'il avait quitté par amour, Suraj a toute sa vie cherché à s'intégrer à son pays d'adoption. Sportif accompli, il a toujours vécu une vie saine, ce qui ne l'a pas empêché de succomber d’un cancer. Ses dernières volontés : que l'on envoie ses cendres sur Mars. Indira va-t-elle devoir enfiler une combinaison de spationaute pour les honorer ? Que nenni, Mars était le bar où Suraj venait se désaltérer après l’ascension en vélo d'un col des Pyrénées. La jeune femme va alors louer un car où près de soixante personnes qui ont connu Suraj vont l’accompagner dans sa dernière équipée. Dans ce road trip picaresque, où le véhicule subira quelques avaries, Indira recueillera les confidences de ses compagnons, tantôt comiques, tantôt émouvantes et qui lui permettront de mieux connaître ce père qui l'a tant aimée et ses multiples secrets.

illustration

Les autres chroniques du libraire