Chronique Les Fleurs de l'ombre de Tatiana de Rosnay

Nathalie Iris Librairie Mots en marge (La Garenne-Colombes)

Nous sommes en 2034. Clarissa, écrivain, la cinquantaine, voit sa vie bouleversée par sa séparation d’avec son compagnon. Elle emménage dans une résidence d’un genre bien particulier : des appartements ultramodernes avec, à sa disposition, une assistante virtuelle à qui elle peut donner tous les ordres qu’elle souhaite et qu’elle nomme « Mrs Dalloway ». Cette résidence est « gérée » par le groupe CASA, lequel lui a demandé de tester ce nouveau mode d’habitation. Au début, Clarissa est désorientée mais fait au mieux pour s’adapter à ce nouveau quotidien. Elle se trouve à la fois plongée dans le futur, à travers cette expérience de vie, et constamment ramenée à son passé et à son existence présente. Car sa fille, sa petite-fille, son ex-compagnon, eux, sont des personnages bien réels. Et puis, le passé de Clarissa va remonter à la surface. Le mystère plane, comme dans tous les romans de Tatiana de Rosnay. Clarissa se sent observée, prise au piège, enfermée. La solution ne consisterait-elle pas à trouver refuge dans sa propre géographie intérieure ? Il ne faut pas hésiter à se plonger dans ce roman aussi dérangeant que réussi.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@