Polar

Jeff Lindsay

Riley tente l'impossible

illustration

Chronique de Katia Leduc

Librairie L'embarcadère (Saint-Nazaire)

Après la détonante série Dexter, Jeff Lindsay se consacre à un nouveau personnage tout aussi hors normes avec Riley Wolfe, un voleur patenté au machiavélisme redoutable dont la détermination n’a d’égale que l’ambition !

Riley Wolfe, expert en casses en tout genre est un voleur qui s’ennuie. Las des rapines établies à la perfection et dont l’efficacité n’est plus à prouver, notre homme à besoin d’un challenge, d’un véritable défi pour renouer avec le danger et une prise de risque maximale. Quoi de mieux, afin d’éprouver un sursaut d’adrénaline, que de voler le Daria-e nour, diamant le plus imposant et somptueux de la Couronne iranienne ? Avec une petite difficulté supplémentaire : l’exposition doit s’établir dans le musée américain le mieux gardé au monde, surveillé par une bande de mercenaires survoltés couplée à l’armée surentraînée des Gardiens de la Révolution. Tous les moyens sont dès lors mis en place par Riley pour déjouer l’insurmontable : déguisements, usurpation d’identité, histoires d’amour faussées, meurtres si cela s’avère nécessaire. Pour lui tout est envisageable et non négociable ! Mais tout héros à ses failles et Riley n’est pas en reste, loin de là. Franck Delgado, agent du FBI, est sur ses traces et dénoue la pelote fastidieusement afin d’appréhender au mieux le parcours et les motivations de Wolfe et mettre un terme à ses agissements. Jeff Lindsay propose un Arsène Lupin des temps modernes torturé, ultra cynique à l’égo surdimensionné parfois touchant, par moments exaspérant de complaisance et d’assurance mais si attachant ! L’intrigue est rythmée, le ton léger et les événements s’imbriquent parfaitement au détail près tout en laissant une approche psychologique des protagonistes assez fine et pertinente. Premier volet d’une série que l’on pressent de haute volée, Jeff Lindsay signe un polar efficace et rondement mené où Riley Wolfe se présente dès lors comme un personnage à part entière dans la littérature policière. Une lecture véritablement plaisante pour les vacances !