Chronique Leur domaine de Jo Nesbo

  • Jo Nesbo
  • Traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier
  • Coll. «Série noire»
  • Gallimard
  • 16/09/2021
  • 22 €

Marie-Ève Charbonnier Librairie Paroles (Saint-Mandé)

Leur domaine, nouveau roman de Jo Nesbo, ne reprend pas le personnage habituel de l’inspecteur Harry Hole mais les fans ne seront pas déçus car on retrouve tous les ingrédients qui en font le succès : humanité, humour, construction étonnante et implacable.

Dans une petite ville perdue au fin fond de la Norvège vit Roy Opgard. As de la mécanique, il tient la station-service locale et réside dans la maison où il est né, un peu à l’écart de la ville, maison que l’on rejoint par une route sinueuse et glissante en hiver (le détail a toute son importance dans l’histoire). Quand son frère Carl, enfant prodigue, rentre après un long séjour à l’étranger, marié à la délicieuse et brillante Shannon, c’est la joie. Il l’aime tellement ! Qui plus est, Carl revient avec un magnifique projet de promotion immobilière qui va leur assurer à tous deux une fortune facile. Mais comme souvent, la réalité n’est pas tout à fait celle qu’on croit. Au fil des chapitres, le récit que fait Roy des liens familiaux, de l’histoire commune des deux frères, de sa propre histoire, nous montre une image plus que nuancée de la réalité. Au cœur de ce roman, il y a des accidents. L’accident qui, au détour de la route, a fait disparaître la Cadillac des parents de Roy et Carl dans un ravin profond, lorsqu’ils étaient âgés de 16 et 17 ans chacun. L’accident du shérif Olsen chargé d’enquêter sur cet accident de voiture. (Notons d’ailleurs que la couverture du livre, qui représente une station-service sur fond de montagnes enneigées avec une voiture en relief semblant tomber dans le paysage, est magnifique.) Ces mystères s’éclairciront au fil des pages de manière inattendue. Car sur fond de mystères familiaux, Jo Nesbo manie comme à l’accoutumée une construction parfaite, alternant passé et présent, nous menant sur des pistes tortueuses qui s’avèrent fausses ou imparfaites. Les fans se régaleront aussi en lisant (ou relisant) Le Couteau, du même auteur, dernier opus mettant cette fois en scène Harry Hole, policier alcoolique et légèrement misanthrope, mais terriblement efficace lorsqu’il s’agit de débusquer les tueurs en série. Ce qu’il fera encore une fois avec brio dans ce dernier volet.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@