Littérature française

Matthieu Seel

Rien ne dure vraiment longtemps

Chronique de Victoire Vidal-Vivier

Librairie La Manufacture (Romans-sur-Isère)

Récit rythmé et entêtant, Rien ne dure vraiment longtemps suit le parcours du narrateur, jeune homme au parcours chaotique. Enfant et adolescent en prise avec son mal-être intérieur, il tombe rapidement dans les drogues, d'abord douces puis dures. Après une déception amoureuse, il plonge encore plus dans l'addiction et perd son logement. Le récit se concentre alors sur ces années d'errances dans la rue, à la recherche de drogues, dans un état second. Les mots sont crus, incisifs, les personnages sont saisis dans toute leur détresse, dans une langue orale vive et captivante. Comme dans une longue nuit sans fin, on suit le narrateur dans sa descente aux enfers jusqu'à la poussée qui va lui permettre de reprendre pieds et de se lancer dans un difficile parcours de sevrage. Un beau roman électrique et sur le fil qui bouleverse, nous prend à la première page pour nous laisser, à la dernière ligne, époustouflés.

illustration