Littérature française

Amanda Sthers

Le Café suspendu

Chronique de Victoire Vidal-Vivier

Librairie La Manufacture (Romans-sur-Isère)

Avec Le Café suspendu, Amanda Sthers nous emmène à Naples. Le narrateur est un artiste français parti sur un coup de tête rejoindre un amour d’été qui ne durera pas vraiment. Par chance, sa route croise celle de Mauricio. Propriétaire d’un bar et du petit appartement situé au-dessus, il lui propose de l’héberger pour presque rien en échange de quelques tâches au bar. Construit dans la veine d’un vrai roman italien, Le Café suspendu nous raconte à chaque chapitre l’histoire d’un habitué du café. Alternant cynisme, romantisme et réalisme noir, le roman nous entraîne dans les pas de personnages assez caricaturaux mais attachants et profondément humains. Chaque histoire, comme une petite fable, a son lot de complots, de trahisons et se termine toujours sur une note de « tel est pris qui croyait prendre ». Et ce qui reste après la lecture de ce beau roman, c’est surtout une grande douceur et un peu de soleil d’Italie.

illustration