Littérature étrangère

La magie du petit café de Tokyo

Previous Next

Par Victoire Vidal-Vivier

Librairie La Manufacture (Romans-sur-Isère)

En septembre 2021, nous avons découvert un joli titre qui circulait déjà à sa sortie sur les réseaux sociaux et qui a titillé notre curiosité : Tant que le café est encore chaud. Il sort aujourd’hui en poche, accompagné d’un délicieux deuxième tome, Le Café du temps retrouvé.

Joli roman de littérature japonaise, Le Café du temps retrouvé est arrivé après la vague de la rentrée littéraire pour nous faire passer un bon moment, comme l’était le tome qui l’a précédé, Tant que le café est encore chaud. Les deux textes se suivent mais peuvent se lire séparément. Écrit par Toshikazu Kawaguchi, adapté d’une de ses propres pièces de théâtre, le roman était déjà un succès au Japon, traduit dans de nombreux pays. Tout juste sorti en poche, Tant que le café est encore chaud nous conte les histoires des clients du café Funiculi Funicula, un lieu de Tokyo à l’histoire singulière. Le café propose en effet à ceux qui le souhaitent de voyager dans le temps, pour peu qu’ils se plient à quelques règles : terminer son café – et donc revenir au présent – avant que celui-ci ne soit froid, ne pas bouger de sa chaise et accepter que quoi que l’on tente, le présent ne sera pas modifié. L’écriture est simple mais poétique, les personnages sont attachants et surtout, on se retrouve dans un de ces romans puzzle où, si l’on y est attentif, on trouve un peu partout des liens entre les différents personnages qui se croisent tout au long du livre. Parfois déchirantes, parfois drôles, souvent touchantes, leurs histoires et leurs raisons de vouloir voyager dans le temps sont diverses. Le Café du temps retrouvé, paru au début du mois de novembre, plonge quant à lui un peu plus dans la vie du personnel du café et notamment de la jeune serveuse Kazu, préparatrice du café vecteur de voyages au destin tragique et qui va devoir apprendre à retrouver goût à la vie. Emplis de sagesse, savamment dosés, évitant tous les écueils, les deux textes se savourent. Un très beau moment de lecture à conseiller sans modération !