Chronique Le Cœur synthétique de Chloé Delaume

Ophélie Drezet Librairie du Tramway (Lyon)

Ce roman de Chloé Delaume pourrait être une comédie des plus banales sur une femme qui cherche l’amour. Il n’en est rien, ou presque. Adélaïde, 46 ans et sans enfant, a quitté son mari du jour au lendemain, à cause de l’usure du temps. Mais elle mesure rapidement que pour une femme de plus de 30 ans, le marché de l’amour est ingrat, voire cruel. Les hommes ne la regardent plus ou alors seulement les hommes mariés. L’auteure utilise la fiction pour illustrer la sororité qu’elle avait déjà théorisée dans ses précédents romans. En effet, si Adélaïde est atteinte « d’épousite aiguë » selon les dires de ses amies, ces dernières seront le pilier essentiel de son redressement et de son futur bonheur. Avec une langue enlevée et toujours parfaitement maîtrisée, nous plongeons avec régal dans le monde d’Adélaïde, ses craintes en amour mais aussi dans son travail, avec une critique acerbe et truculente du monde de l’édition. Une réussite !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@