Chronique Drôle de tendresse de Miriam Toews

Ophélie Drezet Librairie du Tramway (Lyon)

Nous sommes au Canada dans une petite communauté mennonite, loin du monde. Nomi, 16 ans, vit seule avec son père. Sa mère et sa grande sœur ont quitté le climat étouffant de cette religion et ses interdits. La jeune femme rêve de liberté de tout son soûl et nous offre les instants beaux et précieux d’une famille brisée, avec des personnages sublimes, tristes ou joyeux. Le feu de la liberté brûle en elle et, en attendant sa grande fuite, elle transgresse toutes les règles qu’elle juge absurde et ne met au cœur de ses actions que sa propre liberté, tout en cherchant la vérité concernant le départ de sa soeur. Loin d’une ambiance lugubre à laquelle on pourrait s’attendre, Miriam Toews décrit avec beaucoup de justesse et de bienveillance ce village qu’elle a elle-même connu. Ce roman est profondément tendre, sensible et donne du baume au cœur à l’adolescent(e) que nous avons tous été, doublé d’une merveilleuse écriture élégante et ensorcelante.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@