Chronique Nous vivions dans un pays d’été de Lydia Millet

Maria Ferragu Librairie Le Passeur de l'Isle (L'Isle-sur-la-Sorgue)

Douze adolescents qui ne s’étaient jamais vus se trouvent réunis dans une grande maison louée par leurs parents qui ont décidé de passer l’été tous ensemble. Les adultes ne pensent qu’à boire, se droguer et pratiquer toutes sortes d’expériences sexuelles. Les adolescents prennent donc leurs distances. Quand une tempête arrive et que le climat se dérègle, devant l’inaction des parents, ils n’ont d’autre choix que de s’occuper d’eux-mêmes, les plus grands prenant en charge les plus petits. Lydia Millet nous livre un roman passionnant, au cœur de l’effondrement, dans un style rythmé et poétique qui mélange les styles narratifs avec une grande dextérité. En explorant les relations familiales et l’inertie des adultes, comme un miroir à nos sociétés inactives face à l’urgence climatique, l’auteur nous laisse pourtant penser et espérer que c’est justement des générations futures que viendra l’espoir et le changement. À lire absolument !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@