Littérature française

Diaty Diallo

Deux secondes d’air qui brûle

Chronique de Maria Ferragu

Librairie Le Passeur de l'Isle (L'Isle-sur-la-Sorgue)

Un roman sur la banlieue peut vite tomber dans les clichés ou la caricature. Ce premier roman, très réussi, évite totalement cet écueil ! On y suit le parcours des habitants d’un quartier : les jeunes, un peu rebelles, mais qui veulent surtout vivre l’insouciance qui va avec leur âge, la fête, les filles, les copains et aussi les moins jeunes, les parents et grands-parents abîmés par la vie et qui portent un œil bienveillant sur la jeunesse. Ça sent l’entraide, la nourriture réconfortante et les fêtes un peu sauvages. Et puis un soir, le drame : un coup de feu d’un policier abat un jeune et c’est tout le quartier qui pourrait s’embraser. Et pourtant Diaty Diallo nous propose un épilogue surprenant qui casse les codes en donnant beaucoup d’humanité à ses personnages. Alternant des passages très littéraires et poétiques à une langue plus argotique, elle nous offre un premier roman puissant, rythmé et dévoile une plume qui a du souffle.

  • Diaty Diallo
    Coll. «Fiction & Cie»
    Seuil
    19/08/2022
    176 p., 17.50 €
  • Chronique de Maria Ferragu
    Librairie Le Passeur de l'Isle (L'Isle-sur-la-Sorgue)
  • Lu & conseillé par
    12 libraire(s)
illustration

Les autres chroniques du libraire