Littérature française

Cathy Bonidan

Victor Kessler n’a pas tout dit

Chronique de Frédérique Franco

Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

Un jour, Bertille aide un vieux monsieur pris d'un malaise. Alors que celui-ci est emmené aux urgences, la jeune femme a gardé son cabas. Une fois chez elle, une irrépressible curiosité la pousse à explorer le contenu du sac. Dans sa doublure, elle trouve des lettres manuscrites, entre récit et confession. Cet homme, Victor Kessler, y raconte ce qui s'est passé une quarantaine d'années plus tôt. Accusé de la mort d'un enfant, il a écopé de trente ans de prison. Sa culpabilité ne semble pas évidente mais il ne s'est jamais défendu. Bertille, elle, veut absolument savoir. Elle interroge Victor Kessler et mène l'enquête en se rendant sur les lieux de l'affaire. Avec elle, on reprend le fil de l'histoire depuis ses débuts. On est entraîné dans un roman à tiroirs et rebondissements qui n'est pas sans rappeler le suspense de la célèbre « affaire Harry Québert » (de Joël Dicker) et qui saura vous tenir en haleine jusqu'aux dernières pages.

 

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire