Jeunesse

Christian Jolibois

La Princesse aux doigts d’or

Chronique de Frédérique Franco

Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

« Première Lueur du jour » est la fille unique de l’empereur de Chine, réputé pour sa bienveillance et sa sensibilité pour les arts. À sa naissance, de gentils dragons protecteurs se sont penchés sur le berceau de la fillette pour lui offrir différentes qualités. Entre autres, elle reçoit le don de peindre les oiseaux. Le miracle se produit alors : les délicats oiseaux qu’elle peint prennent vie sous son pinceau. Mais c’est sans compter sur l’effrayant fantôme « Sabre de sang », que tant de beauté et de délicatesse rendent furieux. La Princesse aux doigts d’or a des airs de contes classiques mais s’avère aussi très moderne grâce aux apartés amusants à l’attention du lecteur. Cette belle histoire, illustrée par de magnifiques dessins rappelant les estampes traditionnelles asiatiques, nous invite à croire au merveilleux. Car comme se conclut le conte : « Ne sois pas étonné, ami lecteur ! Ce sont des prodiges auxquels on peut assister tous les jours… Pour peu que l’on soit rêveur ».

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire