Chronique L’Œuf de Lennon de Kevin Barry

Lucie Sawina Librairie Nouvelle (Asnières)

L’Irlandais Kevin Barry est auteur de nouvelles. Son premier roman, Bohane, sombre cité, est paru chez Actes Sud en 2015. L’œuf de Lennon est son deuxième roman. Il a obtenu le prix Goldsmith.

1978. John est perdu. Pour tenter d’échapper à ses peurs et son désespoir, il ne trouve qu’une solution, s’enfuir loin de tout et de tous pour aller hurler un bon coup sur la petite île au large de l’Irlande qu’il s’est acheté quelques années plus tôt. Pour cela, il faudra naviguer à travers les rencontres, ses souvenirs, ses hallucinations, ses humeurs, et surtout échapper à la horde fantôme de journalistes qui semble poursuivre inlassablement John. Dans ce roman singulier, à mi-chemin entre poésie et élucubrations sous produits psychotropes en tout genre, Kevin Barry nous emmène à la suite de John… John Lennon donc, et de son fidèle chauffeur, l’Irlandais bavard Cornelius O’Grady qui prend ici le rôle de guide spirituel et touristique. Ce texte pas tout à fait comme les autres donne à la nature irlandaise et ses décors de contes fabuleux une place de personnage principal. Au détour d’une route embrumée, au son du ressac incessant, Kevin Barry forge une histoire décalée pour un homme qui n’est plus en phase avec lui-même. C’est un texte singulier que donne à lire l’auteur. Irritante, étrange et fascinante en même temps, son histoire reste en mémoire comme la brume accrochée aux rochers des côtes irlandaises.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@