Chronique Il faut sauver John Lennon de Mo Daviau

  • Mo Daviau
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Laurent Philibert-Caillat
  • Coll. «Coll. « Domaine étranger »»
  • Presses de la Cité
  • 16/02/2017
  • 320 p., 20.90 €
NULL

Lucie Sawina Librairie Nouvelle (Asnières)

Il y a Karl Bender barmaid et ex-pseudo star de la scène rock indé des années 1990. Il y a également Wayne, son ami informaticien de génie aussi dépressif que lui est enjoué, Lena, astrophysicienne dont le cœur est bien protégé derrière un mur de quinze mètres d’épaisseur, un bar miteux (royaume de Karl et Wayne), et un placard « magique » où le passé n’est qu’à un saut du présent. Dans le placard de l’appartement de Karl, un « trou » spatio-temporel permet aux deux compères d’aller voir tous les concerts mythiques auxquels ils n’ont pas pu assister, ou ceux qu’ils veulent revivre encore. Seulement voilà, Wayne veut faire plus, marquer à jamais le monde de la musique. Pour ça, une seule solution, sauver John Lennon ! Sauf qu’ingénieur informatique, ça ne s’invente pas. Et Karl va faire une bourde. Entre en scène Lena et ses compétences particulières. Voilà le décor du premier roman de Mo Daviau, sorte de mix entre playlist pour adepte de rock des années 1970 et 1980, et fable de science-fiction décalée, où l’on oscille entre humour et émotion.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@