Chronique Phrixos le fou de Miquel de Palol

  • Miquel de Palol
  • Traduit du catalan (Espagne) par François-Michel Durazzo
  • Zulma
  • 23/04/2021
  • 560 p., 22.50 €

Christèle Hamelin Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Les éditions Zulma révèlent une plume extraordinaire, Miquel De Palol, figure littéraire catalane, et nous offrent un singulier roman, premier opus d’une trilogie prometteuse.

Nous allons enfin découvrir, si ce n’est l’œuvre prolifique de ce virtuose (poète, écrivain, essayiste), au moins l’un de ses romans majeurs qui nous donne bien plus qu’un aperçu de son talent et nous happe littéralement dans un univers dont les frontières nous échappent à chaque page. Le narrateur, issu de la bourgeoisie barcelonaise, fuit la ville réduite à l’anarchie suite à une guerre nucléaire. Après un éprouvant périple en montagne, il est accueilli par un ami de la famille, dans une somptueuse demeure, mi palais, mi forteresse, à flanc de rocher. Il découvrira qu’une poignée d’hommes et de femmes, personnalités triées sur le volet, ont déjà rejoint ce lieu époustouflant et labyrinthique, où tout n’est que luxe et opulence. Pendant trois jours, dans ce contexte quasi irréel, contraste saisissant avec la réalité d’un conflit dévastateur, chaque hôte, racontera ou écoutera une histoire, qui prendra sa place dans le récit principal comme une pièce d’un gigantesque puzzle. Phrixos le fou est un conte philosophique, une satire sociale, un roman aux multiples facettes dans lequel la vérité s’éloigne à chaque fois qu’on croit l’approcher. Miquel de Palol se joue de nous et nous emmène loin dans l’imaginaire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@